Vivetic, la fine fleur de l’Outsourcing !

Chez Willemse-France, le spécialiste de la vente de produits horticoles à distance, qui livre pas moins de trois millions de végétaux par an, la fidélité est une valeur qui prend tout son sens. Catherine Denayre a tout connu : la vente par catalogue au départ, le contact client par Minitel, puis par fax, puis par internet. Et toujours, le téléphone.


Catherine DenayreDans quel contexte avez-vous fait appel à Vivetic ?
Les consignes de la direction étaient donc claires : le nouveau prestataire devait être situé à l’offshore « mais pas au Maroc ou en Tunisie. On avait vu beaucoup d’entreprises faire sous-traiter leur relation client là-bas, et beaucoup revenir, déçues par la qualité ». Le nouveau prestataire devait donc être impérativement situé à Madagascar.Notre activité est très saisonnière, avec des pics marqués au printemps et à l’automne. On passe de 50 appels et 50 courriels par jour, à près de 2 000 et 500 ! Notre précédent partenaire avait beaucoup de difficultés à faire face au besoin de personnel supplémentaire, quasiment du jour au lendemain. C’est vrai qu’il n’est pas très pertinent de passer deux à trois semaines à former un opérateur qui ne travaillera pas plus d’un mois une fois opérationnel.En Savoir Plus...